HISTORIQUE

  • Création
  • Première compétition
  • Années 2000
  • 2013-2016
  • présidence en cours

Création

Après la disparition de la patinoire de Croix en 1991, suivant celle de Lille, la question de l’absence de patinoire dans une agglomération d’environ un million d’habitants se pose.

sergecharles

Serges Charles

Sous l’égide de Serge Charles, député-­maire de la commune voisine de     Marcq-­en-­Barœul et de Gérard Vignoble, maire de Wasquehal, un     groupement de trois communes (Marcq-­en-­Barœul, Mouvaux et Wasquehal) se porte candidat auprès du Comité d’Organisation des Jeux  Olympiques d’hiver d’Albertville, qui cherche un acheteur pour la patinoire d’entraînement de la quinzaine olympique. Lauréat, le Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple Centre Métropole trouve un site d’accueil à côté du dojo sur la commune de Wasquehal, à proximité immédiate de la voie rapide et des transports en commun.

La question de la constitution d’une équipe première pour le nouveau-­né du hockey français se pose avec insistance. Pour former ce groupe, il sera fait appel en majorité à d’anciens pensionnaires des clubs de Valenciennes et Croix. Yves Fauchart, ancien joueur de Croix, Caen, Nantes et Angers, est à l’origine de la création du Hockey Club Centre Métropole (HCCM) en septembre 1995. Eric Debaere en devient le président

Première compétition 

Wasquehal intègre la compétition lors de la saison 1995­-1996 dans l’anonymat de la Division 3 (quatrième niveau national), championnat très hétérogène de 48 équipes au niveau très disparate, entre débutants et cadors visant une montée vers une division plus conforme à leurs ambitions. Le HCCM est intégré à la Poule Nord aux côtés des réserves de Dunkerque et Reims, ainsi que de Béthune, Châlons­-en-­Champagne et Compiègne.

Le hockey mineur voit l’inscription de cinq équipes dans différents championnats de la zone Nord­ Picardie, étendue pour les plus jeunes à la Champagne­-Ardenne, des moustiques aux cadets. L’essentiel réside dans le retour au jeu, voire à la découverte du hockey.

Durant 8 saisons, le HCCM restera en D3 avec des passages en 2° phase pour la montée en D2 et un carré final à Amiens, sans succès, différents entraîneurs se succéderont Yves Fauchart, Grégory Gougeon, et des assistants comme Alexandre Machen et Jean­-Guy Fievet, les présidents se succédent : Vincent Potié puis Jérôme Bégot.

Les Années 2000

En novembre 2003, un incident majeur sur le circuit de froid oblige la fermeture de la patinoire, le club se retire de la compétition et perd tous ses points au championnat, faute de mieux, les équipes partent s’entraîner à Valenciennes. Encore un nouveau coup dur, l’incendie de la patinoire de Valenciennes qui la détruit complètement, le HCCM et les diables rouges de Valenciennes sont sans glace, le HCCM se retourne vers le roller hockey sur Lille et la glace de Béthune et Gullegem en Belgique.

En 2003, Lille Métropole Communauté Urbaine (LMCU) reprend la propriété de la patinoire, des travaux sont engagés, une nouvelle piste en béton est construite, les compresseurs et les balustrades sont changés.

En 2006, un nouveau président arrive en la personne de Michel Breistroff.

Premier logo des Lions de Wasquehal

Premier logo des Lions de Wasquehal

En 2007, une place se libère en D2, le club est rebaptisé « les Lions de Wasquehal Lille Métropole », de nouveaux entraîneurs arrivent, Frédéric Nilly et Fabien Chardon qui succèdent a Nicolas Hamoudi qui avait remplacé Grégory Gougeon avec pour objectif de développer la pratique auprès des jeunes.

Fred Nilly, entraineur des Lions de Wasquehal

Fred Nilly, entraineur des Lions de Wasquehal

Les 2 premières années en D2, le club jouera la poule de maintien, réussissant à garder sa place en D2, les 3 années suivantes, suite à un recrutement de nouveaux joueurs, le club côtoiera le milieu de tableau du classement en D2mais n’ayant plus les moyens pour garder une équipe fanion en D2 tout en maintenant l’effort sur les jeunes, le club arrête toutes compétitions en seniors en juin 2012.

 

2013-2016

l

Guy Decock, président des Lions de Wasquehal

Guy Decock succède à Damien Cavrois qui lui­-même avait succédé 2 ans au préalable à Michel Breistroff.  Autour du nouveau Président une équipe de dirigeants se met en place avec la volonté de mettre tous les moyens pour développer la pratique chez les tous jeunes et très rapidement les effets se font sentir. La volonté manifestée par Michel Breistroff en 2006 de constituer un club moderne et ambitieux demeure un leitmotiv pour Guy Decock et son équipe.

 

Avec une patinoire fraîchement rénovée et de nouveaux vestiaires et fort de plus de 230  licenciés pour la nouvelle saison, celui­-ci souhaite à terme faire de son école de hockey une référence de la Ligue.

inauguration de la renovation de la patinoire de Wasquehal, avec M. Demessine Et G. Vignoble

inauguration de la renovation de la patinoire de Wasquehal, avec M. Demessine Et G. Vignoble

En 2014, une équipe fanion réapparaît dans le paysage du Hockey. Dès la première année en Division 3, les Lions deviennent Champion de France. En 2015, donc, les Lions joueront en D2.

Présidence en cours

En juin 2016, Damien Catry, ancien joueur de D2, succède à Guy Decock à la présidence.